dimanche 5 décembre 2010

Emma de Ducos - Catherine RÉGENT


Le livre :
Emma de Ducos
par Catherine Régent
2003
Les éditions du Cagou
80 pages


Le sujet :
Paris, 1871, Emma, 11 ans, subit l'épreuve de voir son père emporté dans la tourmente de La Commune, son père bien aimé est condamné à être déporté en Nouvelle-Calédonie. Sa mère réussit à obtenir de le rejoindre avec sa fille, c'est ainsi qu'Emma se retrouve à Ducos au terme d'une longue traversée durant laquelle elle fait la connaissance de Louise Michel.

la Commune 1871


Le verbe :
    Nous faisons connaissance avec notre nouveau logement composé d'herbes sèches et de branchages. Une pièce unique fait office de maison. Ici point de cloison ni d'ouvertures inutiles. Au sol, un tapis de paille en guise de matelas fait l'affaire pour le lit des parents. Plus loin dans l'obscurité, un hamac suspendu me servira de couchage. Aucun rangement n'est prévu, pas même une cuisine. Je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée profonde pour Maman. Comment vivra-t-elle dans ce gourbi, elle qui aime tant récurer, frotter, cirer. Le coup est rude. (p 46)


    Mon complément :
    Découverte via ce roman jeunesse du destin des familles des déportés, qui, comme l'indique l'auteur, n'avaient aucune chance de revenir en France (volonté politique de peupler la Nouvelle-Calédonie par des prisonniers politiques, entre autres).

    Un style de qualité, des références à d'autres auteurs : Victor Hugo ou Gustave Maroteau. On croise l'ombre, plutôt sympatique bien que non dénuée de culpabilité, de Louise Michel dont je souhaite connaître plus de détails après cette lecture.


      "Ce n'est pas une fréquentation pour toi, ma petite, cette femme a du sang sur les mains plus que toute autre."


    Lien externe :

    1 commentaire:

    1. Donc c'est ce petit livre jeunesse que j'ai trouvé au Salon du livre. Je pense que je vais bientôt le livre il m'a l'air tout simplement délicieux ;-)

      RépondreSupprimer

    Merci pour votre contribution à mon journal

    pour les articles édités depuis plus d'un mois, je prendrai connaissance des commentaires avant de les valider pour éviter les "spams"