mardi 17 mai 2011

Le tunnel d’Erembere

Comme expliqué précédement, il existait en Nouvelle-Calédonie une ligne de chemin de fer jusqu'en 1940, date à laquelle l'exploitation a été abandonnée. Quelques vestiges de cette ligne sont encore observables, même s'ils ne sont pas très accessibles (ni indiqués sur la route). Suivez le guide.


Il en est ainsi pour le tunnel d'Erembéré, auquel nous accédons depuis Dumbéa à partir de la maison de quartier du Val-Suzon. La route qui est goudronnée au départ devient une piste, néanmoins praticable avec une voiture qui ne craint pas trop les secousses (mieux vaut ne pas y aller en Porsche tout de même).






On peut même apercevoir la lumière au bout ; c'est un endroit fascinant, je songe à quelques films vus comme par exemple "Le Voyage de Chihiro", dans lequel un autre monde existait au bout du tunnel.


A l'intérieur, les parois suitantes et le dessin des pierres se révèlent, parfaitement conservées.


Un ouvrage d'art souvent présenté et commenté au grand public lors des Journées du Patrimoine comme celles qui ont eu lieu en 2009 et 2010 grâce à l'association Témoignage d'un passé.


4 commentaires:

  1. Je l'ai fait à pieds (j'ai la même maison en photo !!!) et tu as raison il y règne une certaine atmosphère un peu magique !

    RépondreSupprimer
  2. à propos de la maison : elle a l'air bien sympa mais il ne faut pas craindre l'éloignement !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Une question : Cette maison est sur le chemin de la balade ?
    La maison est le départ ? Quelle est cette maison ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si l'on vient de Nouméa : la "maison de quartier du Val-Suzon" est située sur la gauche de la route, il faut tourner à ce carrefour avant la maison de quartier, bien repérable
      on se trouve sur une route qui progressivement devient une piste en terre, la maison photographiée est juste sur le chemin mais n'est pas un point de repère, c'est juste une maison que je trouve belle avec son look de chalet
      il faut avancer la voiture le plus loin possible puis continuer à pieds, on arrive au tunnel

      Supprimer

Merci pour votre contribution à mon journal

pour les articles édités depuis plus d'un mois, je prendrai connaissance des commentaires avant de les valider pour éviter les "spams"